SnowBike à Roubion



Revue d’un weekend à Roubion (5/6 Février 2005)

Depuis l’été dernier Roubion allèche les VTTistes adeptes de descentes en créant un domaine roulable desservi par télésiège Cet hiver Roubion est la seule station de ski à proposer de descendre les pistes en VTT. La neige n’est pas assez bonne pour le ski mais convient très bien a nos pneus, une idée géniale de Pistol administrateur de la station et passionné de VTT.


Roubion

Un paquet de pistes, bientot un bike park et là de la neige à crampons, les 1h30 de voiture pour rejoindre le village en vallent la peine.

Carte des pistes descendues durant ces folles journées. A noter la piste en jaune aussi appelée « Piste de l’homme qui les a grosses comme des pastèques … »

Les 5 pistes testées représentent quasiment tous les types de terrain : courbes larges et serrées, avec ou sans devers, du single en neige profonde ou verglassé, du schuss … tout ce qu’il faut pour se faire plaisir et se vautrer comme des pingoins

Samedi

La météo est annoncée plus favorable que le dimanche, au départ Marc (BigBurnous), Marmotte, Robin et moamème en direction de Roubion. A la Bollinette (rhhaa les brioches), Zack nous rejoint, Cyril et Gato, ayant fait l’ouverture, nous attendent sur place.
Les 2 compères ont déjà fait 2 pistes, « trop bon », « excellent », pas besoin d’en dire plus pour qu’on se prépare fissa :)
Au niveau matos, Cyril et Gato ont monté des SwampThing de Maxxis à l’avant, et moi des DH Mud de Michelin. Pour se protéger du froid, pantalon de rigueur, gros gants, la totale …. a part Robin qui a voulu tenter le short 5 mn en sortant de la voiture :P

Premier contact avec la neige (piste bleue foncée), ça pédale plutôt bien, puis arrive un dévers youpalapala pfiouuuuu, et une grande courbe pentue en devers aussi … on sait pas trop comment se positionner, sur l’avant, l’arrière, prendre un chouille d’angle, rester droit. en tout cas ça passe, ça freine même ! des sensations très particulières. Arrive un premier schuss, la confiance est déjà là, 40, 50 km/h et ziiiiiip paf, je suis bon pour aller chercher le vélo 15m plus haut :D
La descente sur neige ne permet aucune seconde d’inattention et même en faisant attention on est jamais sûr du résultat. De descente en descente, la glisse s’améliore, les virages se prennent pied sorti, roue arrière en dérapage, rhaaaaaaaa psychorgasmothérapie nous sommes tous conquis, Cyril est même prêt à refaire la route de Draguignan pour revenir le lendemain.

La matinée nous permet de tester presque toutes les pistes, les singles sont moins évidents, sous les arbres la neige est molle et plus profonde, exposés il faut s’attendre à des plaques de glace, les pistes dammées restent nos descentes de prédilections à près de 70 km/H (pour certains)

Picnic le midi à l’exterieur, très mauvaise idée vu la température, et chocolat chaud à l’intérieur avant de reprendre. Le ciel s’éclairci, une piste rapide pour s’échauffer puis un petit single (noir sur la carte), la fin est une plaque de glace et ziiiiiiiip bonk Marmotte s’encastre dans un pin et une entorse au doigt, une !
Vient ensuite une piste qui n’a pas vu nos crampons (bleu clair), vu d’en haut y a du gros dévers et ça cale … Arsouille quand tu nous tiens, une bande de furieux s’élance, « pas piqué des vers le dévers », Le SwampThing de Cyril décide de dicter sa loi, le combat est féroce, la trajectoire s’élargit, neige molle et ziiiiiiiiiiiip ploc, SwampThing 1 – Cyril 0. Donc Cyril épaule déboitée, « Remettez moi mon bras … que j’y retourne !! », je m’apprète donc à lui tirer le bras pendant que Robin lui tapera sur la tête avec une pompe pour faire diversion ;)
Heuuuu non, c’est pas les bronzés là, Zack descend prévenir les secours, Pistol arrive rapidement avec la secouriste (charmante au demeurant), emballage et ballade en traineau. Il paraitrait que pendant la descente le pisteur a entendu « Prends la corde y a plus de grip !! »

Plus sérieusement, 2 choses à retenir :
– Lors d’une chute avec traumatismes, il ne faut jamais bouger ou tenter d’intervenir sur le blessé. S’il est conscient, trouver si possible une position dans laquelle il pourra se mettre pour avoir moins mal. S’il est inconscient, un ptit check cardio/respiration et PLS si vous maitrisez le tout. Dans tous les cas, l’isoler du froid et le protéger au chaud en attendant les secours.
– Soyez assuré, assurance VTT, licence, contrat d’assistance, n’ajoutez pas d’autres tracas.

Le soleil a pointé son nez, il était l’heure de rentrer. Gato et Robin reviendront demain, moizzossi d’ailleurs :)

Dimanche

Fatigué ce matin, je décide de rejoindre les ostrogos pour midi d’autant que le ciel s’éclairci. J’embarque Marmotte, qui fera du ski à défaut de VTT avec l’entorse au doigt. J’arrive pile-poils de torse pour dejeuner dans le gîte que l’on a vu se construire tout l’été :) très bon accueil, table généreuse, qu’on a été bête hier. Pendant ce temps, d’autres frappas, Serge, Pierre, et Fab’ testaient la glisse, et Marc (Rosier) testait les planches et le snack d’altitude ;)

Et zouuuu en piste avec Gato, Robin, Crapaud et Marmotte sur planches. C’est reparti, toujours plus vite mode « Ride,Slide or Die ». Vient alors une idée sympathique, placer Marmotte au milieu de la piste (jaune) pour faire un ptit film. « Film ? film ? » Robin fait parti de ces êtres étranges dont le cerveau migre dans le froc dès qu’on prononce le mot « tafiole » ou  » film », le résultat étant un Robin décérébré et sévérement burné … Bref en haut du schuss, face à la caméra, il a tout laché, les 70km/h ont du etre dépassé de loin, très loin, no comment, faudrait que je récupère le film :P
Gato tente ensuite l’arsouille contre les skis, mais bon faut pas rêver :D Seul regret ne pas avoir confié un caméscope à Marmotte qui aurait pu nous filmer en dynamique.

Le temps se couvre rapidement, il est temps de rentrer, pour peu que la neige se maintienne j’irai perfectionner ma glisse. En tout cas, c’est une experience à ne pas rater.

Gilou
Les photos ici

2 pensées sur “SnowBike à Roubion

  • 9 février 2005 à 10 h 12 min
    Permalink

    Et c’est notre Gilou qui remporte la palme du plus gros c-r du mois, du plus gros trucage de photo, et de la meilleure carte gps 3D! Remarquez si tout le monde commence à se faire un blog perso, ça fera autant de billets en plus à partager 😉
    Visiblement, et malgré la boite à Cyril, l’expérience semble effectivement "psychorgasmothérapique" et notre Patrick des montagnes prouve à nouveau qu’il a des idées à la pelle, et en plus qu’il concrétise.
    Vivement le week-end prochain!

  • 9 février 2005 à 10 h 16 min
    Permalink

    Scooop! Cyril a un nouveau DH! Une couleur orange flashy, et une position… très aérodynamique. Sacré Cyril, toujours la course à l’armement hein?
    gilou.fr/2bgal…

Commentaires fermés.