Un petit Roc’ hivernal

Roc d'Azur hivernal Et si on allait voir s’il reste du mimosas dans le massif des Maures ? L’anticyclone des açores est allé faire un tour à l’ouest de l’Irlande, entrainant dans sa spirale horaire une énorme goutte d’air polaire, et comme un reste de dépression, bien chargée en air humide est encore sur nos terres, les prévisions locales de la veille n’ont pas belle allure. La montagne est donc proscrite. Pourtant, l’excellent site de météo maritime their.net prévoit une sorte d’oeil du cyclone sur le Var pour la journée de dimanche… et il aura raison !

Une rando de l’AS Cagnes VTT (35km, +/-1000m) avec Susie, Gato, Jack, Marc, Eric, Patrick, Fab et Pierre.

Vent et nuages menaçants sur la plage déserte de St Aygulf, mais il en faut plus pour dissuader huit vététistes qui, côte d’azur oblige, ne connaissent que soleil et temps sec hivernal depuis plus d’un mois ! Jack est une nouvelle recrue, à qui on aura pas grand chose à apprendre ou à remontrer, il assure. « Gato » est l’autre surprise du jour. Un Frappazuréen pur beurre, à la sauce descente et gros freeride, vient tâter du parcours de crosseux « pour la condition en DH » comme il dit. Quant à Marc, notre trésorier, il est là pour dérouiller six mois d’inactivité après sa dernière mauvaise chute sur l’épaule, et pour justifier au passage son sobriquet de « la ramasse ».

Après deux km de bitume, on attaque le massif par le sentier classique devant les étangs de Villepey et le camping. La bifurcation vers le singletrack descendant du parcours est évidemment panneautée et cloturée. On est donc obligés de continuer la piste jusqu’à son sommet, à 225m au-dessus de la mer, pour redescendre très vite, trop vite, à l’altitude de départ, dans le célèbre lit d’un ruisseau, parfois en crue pendant le Roc (2001). Puis on enchaine tranquille le parcours classique du 39km. Halte picnic au col dit du « car brûlé » qu’il faudra débaptiser après l’évacuation du dit car brûlé… On enchaine la super descente piégeuse qui nous dépose au pied du col du Bougnon, sans les hordes de spectateurs qui encouragent à cet endroit préçis les champions du grand barnum vététistique annuel. Suivent la montée du Lissandre, point culminant du parcours à 242m, et la redescente vers le village de la Gaillarde dans ce qui fut avant l’été 2003, de véritables tunnels de mimosas, et qui reste encore aujourd’hui évidemment très clairsemé, avec pour compensation une vue mer à tous les étages. Mais les mimosas repoussent bien, on les a vu !

En rando comme en course, la remontée de la Gaillarde reste une épreuve pour les jambes. Marc écoute sagement son corps qui demande grâce et écourte cette dernière partie pour rentrer par la route. Les derniers petites bosses avec leurs courtes montées impossibles ou presque sont fun mais toujours douloureuses. Sortie par le tunnel sous la D7 et traversée de St Aygulf pour rejoindre le chemin des douaniers, but ultime de ce parcours où le plaisir du sentier étroit et technique est amplifié par le spectacle de la baie, le grondement du ressac et son parfum iodé.

Un dernier run sur la célèbre plage du Roc’ où l’on cherche le sable dur et roulant, à la limite de l’écume salée, avant de remballer, puis de se réchauffer autour d’une formule « crèpe – boisson chaude » sur le port de Fréjus, tandis que les nuages se rassemblent à nouveau. Demain, c’est sûr, il va neiger.

Le c-r photos complet

3 pensées sur “Un petit Roc’ hivernal

  • 25 janvier 2005 à 10 h 02 min
    Permalink

    Effectivement un parcours pour se faire les jambes. Personnellement cela m’a fait le plus grand bien car j’ai sacrément besoin d’entrainement.
    Le paysage fait penser à l’Estérel, mais les côtes sont qqfois bigrement plus raides. Oh la Gaillarde, qu’elle porte bien son nom.

    Maintenant que nous avons testé nos cuisses, nous sommes prêts pour un Sospel-Menton… En fait Fabien et Patrick étudient une alternative au cas où il ferait trop froid au col du berceau. Réponse dans qqs jours, en attendant réservez votre Dimanche.

  • 25 janvier 2005 à 10 h 26 min
    Permalink

    AAAAAAAAAAAAA rrrrrrrrrrrr gggggggggggggggggg…

  • 26 janvier 2005 à 9 h 18 min
    Permalink

    Sospel-Menton ? chouette j’vais pouvoir essayer les peaux de phoques spéciales VTT 😛

Commentaires fermés.