Bienvenue au club

Aujourd’hui samedi 02 Mars débute le mois des fous, enfin c’est ce que j’ai appris il y à peu. Alors soyons fous et plus il y a de fous moins y’a d’riz !! 😉 Le rdv à été fixé à 9h00 au pied du col de Vence à la fontaine de la Foux. Oupsss on dirait que ça se confirme. Pour cette sortie nous sommes quatre, François, Kristof, un nouveau membre Yves, et moi même.

9h15, le départ est donné, nous voici donc partis pour un premier défi, l’ascension du col de Vence avec un petit raccourci évitant un peu de route, et qui nous fait ressortir après le château Saint Martin. Le reste de l’ascension se fait sur un bon rythme, un peu fort pour moi qui accuse le coup, suite aux petits pépins de santé du mois passé. En arrière plan la silhouette de la Corse se dessine à l’horizon. Après une petite pause ravito au col de Vence, nous prenons la direction du plateau Saint Barnabé par le GR qui longe la ferme de la Cavetière MAIS en prenant bien soin de ne pas mettre un crampon sur la propriété au risque de se faire incendier par le proprio qui est un poil nerveux ( j’en ai fait les frais et bien d’autres aussi ). Malgré le GPS qui nous confirme la direction à suivre, nous décidons de faire demi tour au bout de quelques minutes pour cause de doute sur la position de la ferme et de certitude sur la réception qui nous attend (ça marche l’intimidation finalement !) .

On ira donc au bout du plateau de Saint Barnabé par de jolis sentiers empruntés par les chevaux des ranchs alentours, sentiers que je découvre, merci les GPS et GPistes. Au calvaire, on trace tout droit, et c’est là, que nous attend notre première descente vers Bramafan qui se fera en deux temps. Une première partie,  progressive à flan de montagne, suivie d’une petite remontée à Pré Royer pour enfin accéder à la véritable descente plus pentue avec de belles épingles techniques et donc plus sympathique.

Sylvain
Kristof

Après un petit arrêt en bas pour récupérer et surtout pour apprécier pleinement ce bon moment de descente, nous reprenons notre progression en direction de Courmes par le GR 51. Ca monte, les jambes brûlent, mes compagnons ne donnent pas de signes de fatigue. Ca va pas être facile de les suivre !! Arrivés au village les choses se corsent, ça monte toujours plus et parfois plus technique voir impossible à passer sur le vélo. L’effort en vaut la chandelle et nous sommes récompensés lors de l’arrivée sur le Domaine des Courmettes: une magnifique vue mer s’étale devant nous, des vautours tournoient au dessus de nos têtes, des parapentistes flottent dans les airs. Ici sera pour nous notre premier vrai ravito ( demi casse croûte ) avant la terrible et redoutée monté au Pic de courmettes….

Allez force et puissance à tous et nous partons à l’assaut de cette dernière difficulté !! Et surtout bienvenue à notre nouveau compagnon qui va découvrir les joies du portage sur nos jolies sentiers azuréen !! ;)) La montée se fait sans un mot à des rythmes bien différents sur un sentier bien pentu avec des passages de blocs qui nécessiteraient parfois de mettre les mains. Sans parler des branches qui viennent jouer à se prendre dans nos roues. Que du bonheur !!!!

Au sommet, Yves donne quelques signes de fatigue. bienvenue au club !! Pour ma part j’ai réussi à gérer et même à y prendre du plaisir ! Est ce bien normal ?? ;))) La vue est toujours aussi belle, alors petite séance photo.

Deuxième vrai ravito, c’est à dire deuxième moitié de casse croûte et nous voilà prêt à en découdre avec la descente plein sud vers la mer et jusqu’au domaine de courmettes.

Dans un premier temps, çà part tout droit dans la pente avec des pierres fuyantes, puis suivi par une section en sous bois bien top mais malheureusement qui ne passe passe pas partout, les épingles étant parfois vraiment fermées. La fatigue aidant, notre nouveau camarade de jeu nous fait quelques frayeurs en se faisant désarçonner deux ou trois fois pour finir en bas version tatare (ou tartare ?) !! Bravo Yves pour ta ténacité ! 🙂

Suit un bout de piste avant d’attraper un joli sentier qui devait être moins cassant ( soit disant !! 🙂 ) avec un super passage (trop court) sur une dalle surplombant Tourrettes sur Loup.

Bref passage à Tourrettes ou l’on fêtait la violette et pour faire plaisir à Kristof comme à nous 😉 nous nous sommes offert une dernière petite descente ( la voie romaine ) sous le village avant de rejoindre Vence par l’ancienne voie ferrée.

A Vence, les bars sont ouverts alors on profite au soleil d’une bonne mousse bien méritée !! Merci Yves !!

Yves : Pendant la montée au pic j’ai cru un moment que vous étiez en train de vous foutre de moi, de me bizuter ! :))

Eric: Mais non t’inquiètes c’est toujours comme ça !!! :))

P.S : C’est bien Yves son prénom ?

3 pensées sur “Bienvenue au club

  • François Dar2
    12 mars 2019 à 10 h 46 min
    Permalink

    Ben non, tu as tout faux, Yves il s’appelle Sylvain, même s’il est écrit Yvette partout sur son maillot, comme quoi la publicité çà fonctionne !!! Autre info: 500m avant l’arrivée sur Tourrettes, on a découvert que l’amorto arrière de Sylvain était bloqué (gonflé à bloc) et que la fourche plongeait anormalement (sous-gonflée), çà devait être coton la descente…

  • 12 mars 2019 à 11 h 50 min
    Permalink

    ca pique les yeux le titre

Commentaires fermés.