Bizutage de luxe sur le Chemin de l’Energie

    Pour ma première sortie avec l’ASCVTT j’ai l’occasion rare de découvrir le « Chemin de l’Energie ». J’ai donc une place dans la « bétaillère » de Jeannot pour le trajet Nice-St-Etienne-de-Tinée. On retrouve les autres au parking de la Pinatelle. Malheureusement j’ai bien du mal à retrouver les noms de chacun. 

    Il y a donc Jeannot, le chauffeur. Astérism, 3ème passager, Alex (qui me fait remarquer que ma roue arrière n’est pas centrée, j’avais jamais fait attention…)Jean-Michel et … c’est là que je sais plus. 3 de plus, enfin peut-être 2… 

IMG_1974

    Le départ est donné à 10h. Bitume, puis « Piste de l’eau », avec 2 ou 3 passages un peu raides, mais il fait frais et les pneus accrochent, pas de problème donc. Je dépasse Jeannot qui vient de s’asseoir précipitamment dans le talus ; apparemment ça va. En fait sa chaussure n’a pas déclipsé (il m’avouera plus tard ne pas aimer les plates car il paraît qu’on s’emmerde avec ça :). Sur la piste j’aperçois Alex et plus loin Astérism qui, vu d’ici, donne tout (ce qui explique sans doute en partie son état sur la photo prise quelques heures plus tard). 

    Et c’est la balise 114, début du redouté portage. Je vois tout le monde mettre son vélo sur le dos. Je préfère pousser les 15 kgs du Strive…Je reste en dernier avec Jean-Michel, qui s’étonne toute la montée d’avoir pu faire la TransV 50 confortablement 2 mois avant, alors qu’il lutte à chaque pas aujourd’hui. Les 400 m sont montés en 55 minutes. Certains passages sont assez pénibles, marches de 50 cm et épingles serrées, mais on finit par arriver là-haut, à la balise 113. Il fait pas trop chaud et le paysage est magnifique. 

    Les autres sont là-haut depuis un moment on dirait. J’enfile mes protections et je pars sur le chemin de l’Energie un peu derrière en retard (c’est sans doute ce qui m’a permis d’avoir le KOM du chemin de l’Energie, qui ne vaut pas grand chose…). Il n’y aucune difficulté, le chemin est parfaitement propre (il paraît qu’il n’a jamais été aussi propre d’ailleurs), mais il vaut mieux éviter de tomber à droite…

IMG_1984

    Comme prévu on arrive au tunnel à moitié rempli de blocs de pierres. Là pas le choix il faut mettre le vélo sur le dos. C’est sûr que c’est pratique pour les blocs mais j’aurais jamais monté les 400 m comme ça. Heureusement ici seulement environ 15 mètres sont encombrés. 

IMG_1988

    Un peu avant 14h on arrive au refuge de Rabuons. Il fait pas bien chaud, heureusement que les plaques de plexiglas protègent du vent quand on mange les pâtes au pistou. Et le gilet jaune ne protège que très moyennement du vent! 

IMG_2001

    Le gardien du refuge nous explique que l’éboulement du tunnel a réduit la fréquentation, et que de longues procédures judiciaires sont en cours. On repart vers 15h45 le ventre plein.

IMG_1999

    Malgré les plaquettes neuves que je viens de monter à l’arrière, le levier est tout mou, c’est pas vraiment bon signe pour les 1200 mètres de descente qui arrivent.Toujours à propos de freins, Astérism à des problèmes de garde inconfortable. La descente du Sélasse commence.

    De ce que je me souviens la première moitié est un peu caillouteuse, mais ça passe pas trop mal quand même. Puis on arrive sous les arbres et là ce devient beaucoup plus agréable, plus terreux. Les épingles s’enchaînent, je dépasse  Jeannot qui a cassé sa chaîne. A la balise 102, mon frein arrière s’est réglé tout seul à force de chauffer, c’est parfait. Astérism a visiblement d’autres problèmes d’inconfort, au niveau des cuisses cette fois-là. On repart pour la 2ème moitié, plus épingleuse, qui m’oblige à m’arrêter plusieurs fois pour retourner le vélo en mode manuel. La toute fin est pavée à l’ancienne, la fourche avale tout ça sans broncher malgré la vitesse. En bas on a tous un souvenir commun d’une personne qui portait des baguettes. C’est étrange parfois la mémoire, comme elle sélectionne certaines choses. Enfin direction le Chalet pour le demi réglementaire. 

    J’ai bien aimé la grande sortie à la journée, malgré la route. Ca change du Baou de St Jeannet !

Christophe

 

Trace sur VisuGPX

4 pensées sur “Bizutage de luxe sur le Chemin de l’Energie

  • 29 août 2016 à 16 h 46 min
    Permalink

    Et tu t’es même pas souvenu de moi?? Quel scandale! :o))))

  • 29 août 2016 à 18 h 22 min
    Permalink

    Sympa ton 1er CR, par contre n’oublie pas le mettre le triangle !! la prochaine fois que tu es en panne !! hein !! faut respecter le code de la montage un peu lahhh !! 😀
    Bienvenu a l’Ascvtt !! 😉
    EnJOY !!

  • 29 août 2016 à 20 h 49 min
    Permalink

    En fait, la personne qui portait des baguettes, c’était une bombe anatomique. Voila pourquoi tout le monde s’en souvient même à mach 2 dans une épingle de fou …

  • 29 août 2016 à 22 h 14 min
    Permalink

    Des baguettes? Je me rappelle pas avoir vu de chinoise à la descente?? Par contre: j’ai bien ralenti pour voir cette ravissante jeune fille.

Commentaires fermés.