Oh la belle rando

Y a des randos plus sympas que d’autres et celle de Samedi dernier en fait partie.

Le haut Var, début Juillet, c’est gavé de possibilités, de paysages magnifiques et de descentes ultra ludiques alors on s’est pas géné pour combiner tout ca.

On progresse dans les alpages sous la cime de Pal

Notre petit groupe de 4 (Alex, JJ, Fluo et moi) se retrouve donc à 9h12 9h30 9h45 à Guillaumes pour mettre en place la navette. Avec Alex, on profite d’être à Guillaumes pour s’alourdir d’environ 500g (spéciale dédicace à la boulangerie de Guillaumes et ces énoooooormes pan bagnat).
Direction Entraunes en bagnoles, où la température est bien agréable par rapport à la côte en ce samedi matin (environ 19°). Pas un nuage à l’horizon, la journée s’annonce belle.

Il est pas loin de 10h45 quand on s’élance sur la piste, alors va pas trop falloir trainer. La piste est plutôt défoncée mais c’est ombragé, ça passe donc plutôt bien. On pousse, on pédale, on porte, on arrive à la cascade, on passe dans la falaise creusée, on mouline dans les herbes hautes, et on débarque dans les alpages juste sous le col des Trentes Souches.

Descente dans les hautes herbes sous la Cime de ChamoussillonC’est encore tout vert, le ciel est limpide, il fait bon, quel plaisir de rouler par ici. Il est 12h30 au col et il est temps de manger le cul dans l’herbe. Alex et moi engloutissons notre demi kilo de pan bagnat (la reprise sera difficile) et même pas le temps de faire la sieste, on y retourne (Il est déjà tard, on est pas arrivé et météo france annonçait un risque de pluie en fin d’après-midi).

On attaque la partie un peu fastidieuse (le roulage dans les herbes jusqu’à la cime de Chamoussillon) mais tellement belle que ça passe sans broncher. On évolue sous le regard de la cime de Pal, on roule sur un par terre de fleurs de toutes les couleurs mais la saison estivale ayant tardé, les edelweiss sont encore petits. On fait un petit détour aux cabanes de Trotte pour faire le plein d’eau et on attaque les rampasses à 20% dré dans l’pentu vers la cime de Chamoussillon.

Au sommet, toujours pas un nuage menaçant, météo france s’est trompé, on finira la journée sous le soleil. Au moment d’attaquer la descente, on est survolé de près par 4 vautours dont les ombres viennent nous perturber alors qu’on est concentré sur notre roue avant. On enchaine herbe, terres grises, travers, puis on entre en forêt pour une section très rapide et super fun avant de rejoindre une merveille de sentier qui descend jusqu’à l’ancien moulin de Barlatte. Méa Culpa, aux premiers promeneurs qu’on a rencontré et sur lesquels on a fondu un peu vite porté par l’excitation. Pas de problème mais j’ai fait déraper mes pneus une demi secondes pour m’arrêter et c’est pas l’impression qu’on veut donner. On finira plus tranquille vu la fréquentation du sentier.

Fluo à l'attaque d'une marcheAu moulin, on remonte en enchainant les fameux 3¨(Poussage Pedalage Portage) puis on redescend vers un pont sur la Barlatte par la fin de la Spé 3 de l’EPM 2011. Ensuite c’est encore un long PPP jusqu’à Bouchanières pour aller chercher le départ de la Spé 4 de 2011. Dans mes souvenirs, c’était déjà fuyant mais il semble qu’il y ait peu de passage par ce sentier et le sentier s’est bien dégradé sur le bas mais c’est toujours très bon en mode rando même si je ferai quand même deux lâchers de vélos :p .

On se laisse glisser par la route jusqu’à Guillaumes pour aller boire un coup bien mérité (il fait chaud, on a plus d’eau et on y pensait depuis la montée vers Bouchanières 🙂 ).
On part ensuite chercher les voitures à Entraunes et il est temps de rentrer sur la côte.

Pour conclure, une très très belle rando avec un groupe bien homogène, un rythme moyen +, un dénivelé presque accessible à tous, avec une grosse ascension longue mais dans des paysages sublimes qui font passer la pilule et des descentes fabuleuses. Voila de quoi passer une très bonne journée d’été en montagne.

Distance: 32 km
Dénivelé pos: 1450 m
Dénivelé neg: 1850 m
Temps: 5h54
  • La gallerie de PY: ici
  • La gallerie de JJ: la

Le topo:

Une pensée sur “Oh la belle rando

  • 19 juillet 2013 à 9 h 28 min
    Permalink

    Quel paysage de toute beauté au col des Trentes Souches et la cime du Chamoussillon à 2200m avec sa descente sur la crête gazeuse de 1200 m D- d’une traite, c’est vertigineux !!! que du bonheur ! 🙂
    Merci PY, le CR poélé ! poélé !! 😀 (c’est comme ça qu’on dit ? hein ! Sylvain ! :-p)
    Magnifiques galeries de tof !
    Enjoy !

Commentaires fermés.