J’ai testé pour vous : quelques produits pour pneus tubeless (MàJ)

Tubeless Le tubeless est réputé pour ses crevaisons lentes au lieu d’instantanées, il est aussi plus cher et offre moins de choix… Et s’il était possible qu’il ne crève plus ? et si l’on pouvait mettre des pneus “normaux” ?

Je ne vais pas débattre de l’interêt du tubeless, je roule ainsi depuis 3 ans. J’ai crevé une fois cette année sur mes VTT (enduro et DH) en incluant les semaines de DH à l’Alpe d’Huez et Whistler 😉 Une déchirure d’1cm que j’ai réparé tout aussi vite qu’avec un pneu classique. Reste que le poids, le prix, le choix, sont d’autres éléments à prendre en considération. Pour info, j’ai aussi testé les chambres à air de type “Slime” qui ont parfaitement fait leur office après un passage dans un champ de ronces.

Chaucun peut y aller de sa recette : latex, colle, anticrevaison de voiture, anticrevaison de tondeuse à gazon. Je testerai bientôt ce dernier car il semblerait très bien fonctionner pour un coût réduit. En parallèle, le Roc présentera de nouveaux produits, pneus increvables et tubeless sur jante standard.

Avec plus d’un an de recul voici quelques commentaires sur des produits grand public, compléments pour pneus tubeless, tous ayant soit-disant le même objectif. Les tests ne concernent que des jantes Tubeless d’origine, et donc pas les kits de type “Eclipse”.

  • Protect' air Dérivé du raoul, c’est un produit très liquide, peu épais. Personnellement, je considère ce produit comme étant un préventif de XC capable de réparer les minis perforations et d’étanchéifier les pneus super light souvent poreux (ce qui est anormal à la base). Avec un flacon entier dans un Fat Albert (2.35 Schwalbe), il n’a pas été capable de boucher une entaille d’environ 1mm. Son coût est elevé, de l’ordre de 10€ la bouteille (par pneu globalement).
  • Geax le Geax est le poids lourd du préventif, visqueux, il ne sèche pas dans le pneu mais induit un déséquilibre dans les premiers tours de roue. Il n’étanchéifie pas très bien par contre il rebouche les déchirures jusqu’à 5mm… Impressionnant. Environ 6€ par gros pneu.
  • black-seal Le Black Seal est initialement utilisé par le team Maxxis pour rouler en DH avec des pneus non tubeless en tubeless. Bref il étanchéifie parfaitement tout les pneus, au point de l’utiliser en tubeless. Par contre ce n’est pas un préventif, il vulcanise et ne reste pas liquide longtemps. Personnellement j’ai utilisé ce produit pour des pneus DH, puis j’y ai ajouté le Geax comme préventif. Le Black Seal coûte environ 3€/pneu. Avec cette dernière méthode, j’ai utilisé des pneus non tubeless qui ne craignent que les déchirures importantes.
  • NoTubes Le NoTubes est encore un produit différent de tous les autres. Ce produit reste très liquide dans le pneu (pas de déséquilibre), il ne sèche pas, même pneu à l’air pendant plusieurs jours (contrairement au Geax et Black Seal), pratique si l’on change de pneu l’instant d’une rando ou d’une course, pratique aussi pour la manipulation car en rinçant le pneu tout s’en va. Efficace ? et bien oui ! testé avec succès pour étanchéifier les pneus de DH Maxxis même s’il ne vulcanise pas comme le Black Seal (il faudra surement remettre du liquide pour ré-étanchéifier à chaque remontage). Crevaisons ? j’ai testé le produit pendant 3 mois sur un Nobby Nic (Schwalbe), je l’ai changé par usure : il y avait 10 épines et une récente déchirure d’environ 2mm, aucune perte de pression sauf pour la déchirure qui s’ouvrait lors des déformations du pneu. Vendu par bidon environ 5€ par gros pneu.

Quelques conseils pour passer son pneu en tubeless

Aucun des pneus que j’ai testé n’a déjanté (maxxis, specialized), que ce soit en tringle souple ou rigide. Par contre, ce n’est pas parce que le pneu est étanche qu’il clipera sur la jante. Si la jante à un plat, si une tringle rigide est trop déformée ou parfois si le pneu est trop souple, cela peut devenir une véritable galère pour le premier montage. Un conseil, achetez un pneu, utilisez beaucoup d’eau savonneuse et tentez de le monter sur la jante sans aucun autre produit, s’il clipe c’est gagné, il n’y a plus qu’à ajouter les produits, sinon ramenez le pneu tout propre à votre bouclard.

Rappel des règles de base pour monter son tubeless

Je n’utilise quasiment jamais d’outils pour monter un pneu, la gorge de la jante tubeless étant géneralement plus profonde qu’une jante classique, elle permet plus de lattitude pour le montage. Par contre, il faut toujours soigneusement nettoyer la jante et la savonner (liquide vaisselle épais), de même il faut savonner l’interieur du pneu sur les rebords.

Avant de gonfler, de nouveau un savonnage entre le rebord externe du pneu et la jante, bien placer les rebords au fond de la gorge et c’est parti pour le gonflage. Si le pneu est vraiment récalcitrant il suffit parfois de mettre le liquide vaisselle non dilué directement entre les rebords et la jante, et au pire du Geax…